Vous êtes ici : Teemster Formation des Equipes Quelques règles à suivre pour devenir l’as des présentations

Quelques règles à suivre pour devenir l’as des présentations

Qu’il s’agisse de présenter un projet à un parterre de cadres, de dévoiler ses objectifs et sa stratégie commerciale à son chef de service ou d’expliquer à des investisseurs les raisons pour lesquelles ils doivent miser sur notre startup, une présentation maitrisée est primordiale; et le plus souvent, il s’avère qu’une présentation à la fois « naturelle », efficace sans être ennuyeuse, n’est pas le fruit du hasard mais le résultat de l’application de quelques règles simples :

Concevoir les détails de sa présentation bien en amont du jour J; Powerpoint, papier-crayon, tous les outils sont bons à prendre, mais il faut savoir avant tout prendre son temps. Quelques jours de recul suffisent parfois à faire émerger de nouvelles idées, ou au contraire permettent de comprendre que tel élément de la présentation devrait être retiré afin faciliter la compréhension d’ensemble. C’est durant cette phase préparatoire (au moins 5 jours avant la présentation) que l’on définira l’accroche-intitulé de sa mini-keynote, que l’on commencera à rédiger les notes de paroles (pas besoin de rédiger l’intégralité de vos propos à venir, seuls les éléments clefs comptent pour rappel) et que l’on planchera sur les éléments matériels (Slide Powerpoint ou Keynote, documents pour rétroprojecteur, etc…).

Le 4ème jour avant la présentation sera consacré à un peu de logistique…et à rien d’autre; choix et réservation de la salle (bien vérifier que la salle de réunion sera libre le jour et à l’heure prévue), choix du costume et de la cravate, toutes choses qu’il vaudra mieux ne pas avoir à gérer quelques minutes avant d’entrer en scène.

A trois jours du grand jour, il est temps de revoir toutes ses notes, slides et fiches préparatoires. Traquer les dernières fautes dans les slides, vérifier le bon équilibre entre les différentes parties de la présentation, être bien sûr que les objectifs sous-jacents sont bien définis, tout doit être peaufiné au maximum.

La veille du jour J, un peu de répétition vocal suffira, si possible devant une glace, afin de traquer les flots de parole trop rapides, les mouvements de corps répétitifs et gênants, tout ce qui pourrait nuire au « naturel » de la présentation en somme. Et puis…faire une pause, décompresser avant le grand rush. C’est même essentiel pour ne pas se retrouver en sur-régime face à la pression.

Nous y sommes ! A quelques heures avant de keynote, il ne faudra pas hésiter à relire rapidement ses notes de parole. Il vaudra mieux aussi arriver une bonne dizaine de minutes en avance dans la salle, histoire de vérifier que tout est en place, voire de pallier à un soucis de dernière minute (rétro-projecteur en panne par exemple); mais pas de stress surtout; tout a été bien préparé et donc tout devrait bien se passer…

Partager l'article :


Tagged:



Copyright Teemster, Tous Droits Réservés 2016