Vous êtes ici : Teemster Conseils aux Dirigeants Recruter le bon candidat, pas le beau parleur

Recruter le bon candidat, pas le beau parleur

Lors d’un recrutement, il n’est pas rare de se retrouver avec deux candidats en « finale », deux candidats qui n’ont pas forcément le même talent pour se présenter; imaginons que le premier candidat réponde à toutes nos questions du tac au tac, argumente sans faille, le tout bien sûr dans un phrasé digne d’un bon orateur; et imaginons qu’à l’inverse le second candidat soit emprunté, mal à l’aise, timide butant sur certaines questions alors que pourtant son CV est une perle au milieu de l’océan. Qui choisirons nous en toute honnêteté ? Sûrement le candidat beau parleur, car c’est bien de cela qu’il s’agit…
Certes, pour certains métiers (commercial, buraliste, ressources humaines), les facilités orales sont un vrai plus, une qualité en soi qui vaut pour démonstration lors d’un entretien. Mais toutes les professions ne réclament pas de telles « performances » et privilégient plutôt les véritables compétences ? Mais comment être certain qu’on embauche bien la bonne personne et celle qui se présente seulement comme étant cette « bonne » personne ? Dans un premier temps, il faut déjà être clair sur les réels besoins et les aptitudes requises pour le poste proposé. Une façon de revenir à l’essentiel ou pour le dire autrement, « Avant d’avoir ce que l’on veut, il faut savoir ce que l’on veut ». 
Recenser ensuite les qualités requises, les attitudes recherchées, les traits de personnalités privilégiés, tout cela avant même l’entretien bien sûr; plus on prendra du recul sur ce que l’on cherche vraiment, et moins on se laissera endormir par un phrasé habile certes…mais qui s’éloigne du sujet …Ne pas hésiter non plus à passer en revue les 5 aptitudes essentielles pour le poste, celles sur lesquelles on ne dérogera pas. 
Et pour traquer la part de vrai et de faux, rien ne vaut souvent un bon jeu de rôles, un scénario ou un projet typique représentatif de l’entreprise et que l’on soumettra aux candidats. C’est au pied du mur dit-on…Le candidat commercial devra « vendre » un produit imaginaire, le Web Designer devra tracer les esquisses d’une page WEB, etc…Tout ce qui sort le candidat de sa zone de confort perturbe aussi les plans « léchés » du beau parleur, qui s’attend rarement à ce que l’entretien ne se déroule pas selon ses règles du jeu…

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Sujet

Votre message

Partager l'article :




Copyright Teemster, Tous Droits Réservés 2016